Navigation

Laboratoire pour une économie circulaire

 

Avec ce projet inter- et transdisciplinaire, nous entendons, en collaboration avec des entreprises partenaires de cinq secteurs différents, démontrer concrètement qu’une économie durable prenant la forme d’une économie circulaire peut être à la fois écologiquement pertinente et rentable pour les entreprises.

Description du projet (projet de recherche en cours)

La recherche concentre son intérêt sur l’économie circulaire. Par économie circulaire nous entendons, non pas se contenter d’éliminer les produits au terme de leur utilisation, mais aussi les démonter, les rénover et les réintroduire dans un nouveau cycle de vie rentable. Depuis plus de vingt ans, des entreprises de renom ont été des pionnières en ce qui concerne certains aspects de l’économie circulaire. Dans le cadre de ce projet, nous montrons, au moyen d’études interdisciplinaires, à quelles conditions économiques, juridiques, politiques, écologiques et techniques, une économie durable sous forme d’une économie circulaire peut être écologiquement pertinente et également rentable pour les entreprises.

Contexte

Notre économie se base avant tout sur un principe de linéarité selon lequel les produits sont éliminés en fin de vie, au terme de leur utilisation. Cela entraîne une accumulation de déchets et une sous-utilisation des ressources naturelles. C’est ici que le principe d’économie circulaire entre en jeu. Différents facteurs, lorsque la situation le permet et que cela s’avère raisonnable, qu’à la fin de sa vie utile, un produit ne soit jamais éliminé pour être transformé en déchet, mais qu’il soit démonté, rajeuni et le réintroduit dans un nouveau cycle de production de façon rentable. Différents facteurs expliquent l’intérêt grandissant exprimé pour les principes de l’économie circulaire: la surexploitation des ressources naturelles, les fortes variations des prix des matières premières, l’augmentation de la consommation et la croissance de la population, ainsi que les effets néfastes des déchets sur l’écosystème. De plus, les systèmes industriels alternatifs et les modèles économiques qui y sont liés sont considérés comme étant des moteurs d’innovation dans les économies occidentales où les marchés sont hautement compétitifs et souvent saturés.

Objectifs

L’objectif de ce projet inter- et transdisciplinaire est de montrer que les principes de l’économie circulaire peuvent être appliqués par des entreprises dans l’économie suisse de façon durable d’un point de vue écologique et économique. Pour ce faire nous travaillons en collaboration avec huit entreprises partenaires de renom et établissons des plans d’affaires spécialement adaptés aux différents secteurs économiques. Ces plans montrent de quelle manière nos modèles d’économie circulaire peuvent être introduits dans les chaînes de valeur ajoutée des entreprises participantes en garantissant une utilisation efficace des ressources.

Importance

Dans le cadre de ce projet, nous souhaitons aider les entreprises suisses à apporter une contribution significative à la prévention du gaspillage. Les modèles économiques innovants établis devront les soutenir afin qu’ils puissent passer à un mode de production de biens respectueux des ressources sans que cela ait une incidence négative sur leurs perspectives économiques. Le maintien de la rentabilité et les stimulations économiques provenant de nouveaux modèles d’affaires révèlent un potentiel inexploité. L’ampleur thématique nécessite une vision globale et une approche interdisciplinaire. C’est la raison pour laquelle notre équipe de recherche se compose de spécialistes des questions environnementales, de juristes, de politologues et d’économistes.

Titre original

Laboratory for Applied Circular Economy (LACE)

Responsable du projet

Direction du projet

  • Prof. Dr. Karolin Frankenberger, Executive School of Management, Technology and Law; Universität St. Gallen
  • Dr. Roland Hischier, Empa
  • Prof. Dr. Stéphane Nahrath, Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP), Université de Lausanne
  • Prof. Dr. Anne-Christine Favre, Faculté de droit, des sciences criminelles et d'administration publique, Université de Lausanne

Partenaires de projet

  • Prof. Dr. Peter Knöpfel, Institut de hautes études en administration publique (IDHEAP), Université de Lausanne
  • Prof. Dr. Suren Erkman, Faculté des géosciences et de l'environnement, Université de Lausanne
  • Dr. Nils Moussu, sanu durabilitas
  • Daniel Ziegerer, sanu durabilitas

Plus d’informations sur ce contenu

 Contact

/SiteCollectionImages/K_Frankenberger.jpg

Prof. Dr. Karoline Frankenberger Executive School of Management, Technology and Law
Universität St. Gallen
Holzstrasse 15 9010 St. Gallen +41 71 224 27 01 karolin.frankenberger@unisg.ch

A ce sujet